[By Anaïs] Quelques nouvelles d’ici…

18 février 2009. Heure locale : 14h57, heure chez nous (en France) : 07h57

Je suis dans ma chambre, je me repose.
On s’est entraîné ce matin, de 10 à 12… On était un peu juste pour le timing, car la piste fermait à midi et on a skié juste. Enfin, le temps de découvrir la piste, le pas de tir, de tirer et tester quelques skis. Pour ce qui est de la météo il fait très froid. La neige artificielle est très froide aussi.
L’entraînement de ce matin m’a permis de tester quelques skis. La piste n’a pas l’air mal.

C’t’apr’ j’ai la flemme de retourner faire quelque chose.
A 16h, on repart pour la cérémonie d’ouverture à Harbin, sachant qu’on a 2h de route… On ne va pas faire grand chose de la journée en fin de compte !

Le voyage s’est bien passé. C’était long. Et j’ai vraiment subi le deuxième vol. Ouh la la !, j’avais trop mal au cœur ! Dès le départ, le pilote faisait des montés/descentes, rien que pour m’embêter. J’en suis sûre…
Le voyage en lui même a été long, mais en fait, on n’avait pas trop d’attente à Shangaï parce qu’on avait déjà du retard sur le premier vol, donc ça a été vite.
Le premier vol, j’ai quasi dormi tout le long.
Arrivé à Shangai. les biathlètes ont été emmenés, accompagnés d’une dizaine de chinois (dont pas mal de flics), pour contrôler nos armes et nos munitions ! (C’est comme aux philippines ou à la DDE, trop de monde pour faire un seul truc ! ;))
Et là, on a galéré pour trouver nos carabines (car normalement les bagages suivaient d’un avion à l’autre). On les a déballées, on les a montrées et on est reparti !
Quand on est arrivé dans l’avion, tout le monde nous attendait et les chinois râlaient car on avait retardé l’avion d’une heure ! J’ai cru que les gens allaient se battre avec l’équipage !

A Harbin il y avait de belles sculptures sur glace ! Mais la ville en elle même n’est pas spectaculaire. Après 2 h de bus on est arrivé sur le site de compétition.

A trois dans la chambre, on est un peu serré. Il y a une snowboardeuse (Claire CHAPOTOT) avec nous (Laure et moi). Ça va être galère car on n’a pas du tout les mêmes horaires !). Les chambres, elles n’ont pas de téléphone, mais elles ont des fuites d’eau ! Ça dégouline du plafond, c’est dégueulasse ! Ça nous met de la terre dans le lavabo, beurk beurk beurk !

Il y a un kiné avec notre groupe, c’est cool car je vais pouvoir lui montrer ma cheville tous les jours. (En rentrant, je pense qu’il faudra que je fasse quelque chose, plus le temps passe, plus je me dis que c’est pas normal que j’aie encore mal de temps en temps…)

Il y n’y a pas grand monde que je connais comme athlètes… On verra ces jours-ci si je reconnais quelqu’un !

La bouffe, ça va. C’est cool, ils ont du riz cantonnais très bon, mais… c’est gras, et le petit déj’ on ne trouve pas notre bonheur… mais aussi on est difficile ! ;)
C’est quand on n’a pas de Nutella qu’on a envie d’en manger !

A bientôt, j’essayerai de me connecter souvent pour vous donner des nouvelles !

Anaïs

2 commentaires

  1. Kodjo :

    Le Nutella ca sera la récompense au retour….

  2. manon :

    ca c’esr sure a force de manger au restaurant du mont fier, on n’apprécie plus les bons plats de la cuisine chinoise…promis au retour si tu gagnes t’auras droit de choisir ton plat!!!